26 août 2012

Lettre au Préfet de Gironde

 

A l'attention de Monsieur Stefanini

Monsieur le Préfet,

J'ai été vivre deux fois cette année dans votre département, au bord d'une rivière, dans une forêt au large du village de Belin-Belier ; une fois cet hiver, le jour où les températures sont descendues à moins de six degrés, et une fois en été, en ce mois d’août, quand elles ont atteint quarante et un degré; je dormais dans une tente, en pleine nature.

Je me suis attaché à la forêt des Landes; l'ai observé; étudié. , apprenant qu'un général de Napoléon avait eu l'idée de planter des arbres à feuilles persistantes pour stopper les dégâts commis par l'agriculture, en expropriant des paysans de leurs terres: environ un million d'hectare de forêts a été plantée (elles sont encore exploitées et replantées. Un million d'hectare........ ce qui en fait la plus grande forêt de France, devant la forêt de Bourgogne, originelle. la forêt des Lande est plutôt originale, et ne mérite pas le titre de plus grande forêt d'Europe. Elle mériterait plutôt le titre de Lande ; de futur exemple de région d'occident. C'est une région inaugurale.... Non, la forêt des Landes n'est pas originelle, mais plutôt originale. J'ai remarqué néanmoins que des arbres à feuilles caduques – chênes en particulier), poussaient dans la forêt des Landes au milieu des pins : je vous encourage vivement à stopper l'exploitation de ces forêts et de laisser repousser ces arbres si vous voulez garder votre place, monsieur le préfet.

Je félicite maintenant tous les girondins – hommes, arbres, oiseaux – qui ont réussi à stopper la désertification en créant la forêt des Landes ; le félicite les girondins de ces cent dernières années. Vous êtes aimez une forêt de plus d'un million d'hectare plantée sur des terres agricoles il y a deux cent ans, peu à peu reconquise par des chênes, des arbres à feuilles caduc- l'interdiction de l'exploitation de la forêt des Landes permettra à ces arbres à feuilles caduc de recoloniser tout leur territoire. Rappelons que l'arbre est un être, un individu, une personne ; qu'un arbre de Gironde est un français de souche; que les girondins félicités sont les hommes, les sangliers, les arbres, les oiseaux....

Nous sommes des écologistes visionnaires, comme ce général de Napoléon; Nous énonçons notre programme : refroidissement climatique.

Ce programme vise à

- diriger les hommes vers les lieux où ils peuvent vivre en harmonie avec la nature  - ici, en France, par exemple, il fait trop froid; les hommes ont besoin d'énergie pour se chauffer, ce qui fait qu'ils sont inadaptés. De plus, ils ne parviennent pas et ne parviendront jamais à s'alimenter de chasse et de cueillette ; ce qui confirme qu'ils sont inadaptés : la France sera débarrassée de tous ces hommes au siècle prochain, et les français ne seront plus que des ours, des sangliers, des chênes, des truites, des rivières, des moineaux... c'est à dire des gens équilibrés, vivant en harmonie pour les milliards d'années à venir avec la nature; non seulement en France, mais aussi en Hollande, en Allemagne.... il fait trop froid dans la majeure partie de l'Europe :

- accompagner les hommes du monde entier vers cet équilibre dans les mille prochaines années : leur interdire de rouler en voiture, d'urbaniser, de pratiquer l'agriculture; d'utiliser le feu. L'objectif est pour l'instant de permettre aux iraniens, aux israéliens, aux libyens, aux algériens, aux marocains, aux maliens.... de reproduire le prototype réalisé par les girondins : reboiser.

 

Le refroidissement climatique engendrera la croissance de ces forêts.

 

 

 

 

La Déclaration universelle des droits de l'homme est adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 10 décembre 1948 à Paris au Palais de Chaillot par la résolution 217 (III) A[1]. Elle précise les droits de l'homme fondamentaux. Sans véritable portée juridique en tant que tel, ce texte n'a qu'une valeur d'une proclamation de droits.

Cependant, à l'origine, 48 États sur les 58 participants devaient adopter cette charte universelle. Aucun État ne s'est prononcé contre et seuls huit se sont abstenus. Parmi eux, l'Afrique du Sud de l’apartheid refuse l'affirmation au droit à l'égalité sans distinction de naissance ou de race ; l’Arabie saoudite conteste l’égalité homme-femme. La Pologne, la Tchécoslovaquie, la Yougoslavie et l'Union soviétique (RussieUkraineBiélorussie), s'abstiennent, quant à eux, en raison d'un différend concernant la définition du principe fondamental d’universalité tel qu'il est énoncé dans l’article 2 alinéa 1. Enfin, les deux derniers États n'ayant pas pris part au vote sont le Yémen et le Honduras.

 

Cette déclarations Universelle a été mal interprétée : l'homme est un animal, un être, un individu, une personne.

Cette Déclaration Universelle a donc été inversée le 25 septembre 2012 - écouter le discours de François Hollande, humains - : les droits de l'homme n'existent plus. Les droits de l'être existent maintenant.

 

 

 

Le préambule de la Déclaration Universelle l'expliquait bien quand il évoquait les « actes de barbarie ». la Déclaration Universelle est une parole des animaux, des arbres... s'exprimant dans un langage logique, disant la vérité, que les hommes n'ont pas voulu entendre.

Posté par liontigrepuma à 14:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Lettre au Préfet de Gironde

Nouveau commentaire