21 septembre 2012

Lettres

Chers lecteurs de ce blog,

Je suis un écrivain de quarante ans menacé de mort, sans argent, poursuivit par « dieu des hommes). Trouvez-moi une maison, ou aidez-moi pour payer mon loyer.



Laurent Senninger

La Banque Postale. Etablissement 20041. Guichet00001. Numéro de compte : 1255454E020  clé 18

 

 

 

Le 21 septembre 2012

Monsieur le Président,

Nous n'avons pas pu nous rencontrer à ce jour, à cause d'une adversité qui nous poursuis depuis des mois, et contre laquelle nous ne pouvions pas grand chose, jusqu'au jour d'aujourd'hui. Mais aujourd'hui, il pleut abondamment sur la ville de Paris. Nous parvenons par ce courrier à communiquer afin d'inverser les rôles et d'éviter que vous ne soyez emporté dans une ligne politique que vous refusez, et que je me retrouve dans la dans la rue, sans argent, mourant de faim et de froid dans quelques mois. La puissance de dieu est considérable. La puissance de dieu, - d'yeux, d'hommes - est impressionnante : plus nous cherchons à le terrasser et le dominer, plus il nous plonge dans l'adversité. Je sais, monsieur le Président, que vous éprouvez de grandes difficultés à faire votre politique écologiste, car vous êtes confronté à cette adversité; je sais les espoirs que vous avez nourri de me voir, de me rencontrer, sans pouvoir encore partager une promenade à pied avec moi. .... et c'est bientôt sous les ponts que vous viendrez me cherchez si nous ne trouvons pas un moyen de le contrer définitivement, et de faire adopter la Déclaration Universelle des droits de l'être.

Parlons d'abord de ma situation personnelle : l'hotellier d' ALFORTVILLE, menaçait avant-hier de me mettre à la porte,  alors que je suis bénéficiaire du RSA, n'ai aucun autre revenu, et n'ai plus d'argent sur mon compte. J'ai payé mille cent euros pour rentrer dans cet hôtel - une caution de cinq cent cinquante euros et un loyer à cinquante cinquante euros -, et, après 25 jours de résidence, l'hotellier m'a menacé de me mettre à la porte. ... sous la puissance de dieu, capable de suggérer, de bloquer la CAF qui ne m'a pas versé l'allocation logement, de bloquer vos appels de rendez-vous sur les téléphones portables et les ordinateurs; ce dieu tout-puissant capable de suggérer des poésies douteuses pour relancer l'économie, ou de suggérer l'esprit des hommes autour de vous pour qu'il vous conduise à faire des actions qui ne correspondent pas à votre politique. Ce  dieu exploite chacune de vos faiblesse, à la perfection :  écoutez bien comment ce dieu est parvenu à me mettre dans une situation qui risque de tuer dans quelques mois, au plus froid de l'hiver, abandonné de tous :

-J'ai commencé à écrire sur les blogs d'internet il y a quelques années. et, plutôt que d’envoyer mes écrits à des éditeurs, j'ai demandé à mes deux ou trois lecteurs d'exploiter directement les textes qui leurs paraissaient intéressants et de les publier.Je n'ai donc aucun contact avec un éditeur, un lecteur, sauf les blogs, censurés par la gendarmerie d'internet au bout de quelques mois; une gendarmerie d'internet qui, vous le verrez dans le second paragraphe, est parvenue à m'empêcher de rentrer en contact avec les trois amis qui exploitaient mes textes pour les faire publier..... j'imagine, monsieur le président, comme vous avez du subir  cette adversité subtile, tenace, terrible, pour être ainsi, comme moi, dans une situation terrible, contraint de faire le contraire de votre volonté politique. Vous êtes mon ami; un ami que j'apprécie, que je vois sur Bouture sans coupures, dans des vidéos de près d'une heure : vous êtes intègre, dynamique, fort, et capable, comme moi, de terrasser, de dominer ce dieu des hommes qui poursuit chacune de nos pensées et nous maintient dans un système d'espérance qui n'aboutit jamais à rien. Oui, la gendarmerie d'internet est parvenue à m’empêcher de rentrer en contact avec ces trois amis au moment où j'avais le plus besoin d'eux, : elle "filtrait" les messages que je recevais sur mes E-Mail; sondait chacune de mes pensées, et bloquait l’envoi d'un message ou la réception d'un message de ces amis avec une extraordinaire facilité : "seul neuf messages sur dix parvenais sur mes messageries ! " m'exclamais-je il y a deux mois, au téléphone, après avoir passé une heure avec  un petit cousin ignorant mes travaux d'écriture. La puissance de dieu est incroyable, et me laisse dans la misère la plus totale : sans plus d'argent pour rentrer dans un nouvel hôtel le mois prochain; sans plus d'ordinateur suite à une panne  du petit ordinateur portable le trimestre dernier, et une action incroyable du magasin, qui ne veut ne le réparer, ni le rembourser, alors qu'il est garanti jusqu'au mois de février 2013; des malentendus, de la déveine, dont je vous épargne la liste, et qui me met dans cette situation de misère, menacé de mort, moi, l'écrivain politique français.

- La gendarmerie d'internet est parvenue à bloquer toutes mes messageries, à mon insu, selon une méthode difficile à percevoir : elle contrôlaient une messagerie électronique; puis, à partir de cette messagerie, contrôlait toutes les autres messagerie ainsi que mon compte.facebook : aucune trace de ces gendarmes d'internet, qui incarne "dieu" ne m'a été révélé pendant deux ans. Je n'ai rien vu. c'est seulement il y a deux mois que je me suis aperçu de cela.

 

Je compte donc, François Hollande, très cher ami, sur votre aide, pour que nous puissions enfin terrasser ce dieu.

 

 

Le 22 septembre 2012

 

Monsieur le Président,

Nous sommes le 22 septembre. La lettre d'hier finissait par sur cette phrase :je compte donc, François Hollande, très cher ami, sur votre aide, pour que nous puissions enfin terrasser ce dieu. J'espère que la lettre qui vous a remise entre les mains correspond bien aux écrits du blog que j'utilise à la bibliothèque François Mitterrand, et que nos propos ne sont pas coupés; sélectionnés; sortis de leur contexte, ou transmis dans une version qui n'est pas finalisée.  Et s'il apparaissait que des différences entre les écrits publiés sur ce blogs et bientôt dans un livre, et les lettres que vous avez lu, faites une "chasse aux sorcières", une recherche, pour savoir qui n'a pas respecté la vérité, l'exacte vérité de mes lettres finies et corrigées. C'est le but essentiel de nous autres, les hommes politiques : lutter contre le pouvoir médiatique; lutter contre la poésie et les allusions mensongères; lutter contre les intermédiaires entre nous autre, afin de faire la politique écologistes, la seule, la vraie. C'est peut-être la plus urgente de nos actions  dans les jours et les mois à venir.

Je continue à vous raconter mes déboires, face à la toute puissance de dieu.

- Ancien membre du mouvement politique " les verts", je suis allé réadhérer au mois de juillet. Je me suis ré-inscrit, après vingt ans de désinscription. Ma réé-adhésion, étrangement, n'a pas été enregistrée sur l'ordinateur. Certes, je n'avais pas les trente six euros de cotisation annuelles au mois de juillet; mais le secrétaire était d'accord pour me faire adhérer après que je lui ai promis de payer ma cotisation au mois d’août. c'est quand je suis repassé au local des Verts du RER "cité Universitaire" au mois d’août que j'ai appris que je n'avais pas été enregistré. J'avais les trente six euros pour adhérer. J'ai demandé que l'on me fasse réadhérer, même si mon nom avait été oublié après quinze jours seulement et que je sois passé aux journées d'été des Verts peu avant : les trois personnes du local ne voulait pas me laisser réadhérer au mouvement politique "les verts". Ils étaient catégorique. Ils m'ont dit d'aller au siège national des verts, près du métro Stalingrad, pour réadhérer, ce que j'ai essayé de faire le lendemain. Et, au siège national des Verts, ont m'a dit qu'il fallait s’inscrire au local situé à côté du RER "cité universitaire". Voila, monsieur François Hollande, qui vous donne une idée de la puissance de dieu. Vous avez sans doute été confronté à cette puissance : reconnaissons la, et montrons lui maintenant que nous sommes plus puissant que lui. Montrons que nous sommes plus puissant que ce dieu des hommes. Montrons lui que nous sommes le mouvement universelle des Verts, le vrais, sans frontières. Créons L'AME : je suis vraiment enthousiasmé par votre projet de créer ce mouvement universelle, l'AME, et d'effacer des textes officiels  les "droits de l'homme".... utilisons notre colère pour faire adopter la déclaration Universelle des droits de l'être vivant, et l'appliquer simultanément....

Je vous épargne mes autres déboires, comme le blocage de tous les appels téléphonique importants sur mon téléphone portable. Vous avez du être confronté à cette adversité souvent.

En comptant sur votre aide, veuillez croire, François Hollande, à mes sentiments les meilleurs.

 

 

 

23 septembre

 

Les musulmans se sont soulevés contre les caricatures du prophète Mahomet. Les musulmans, mal organisés pour augmenter le prix du baril, assaillis par les forces de l'argent, opposés aux forces de l'argent, se sont toujours soulevés contre les caricatures (car : voiture en anglais; -ture : de voiture en français) du prophète Mahomet faites par des occidentaux drogués de roue, de voiture.

Mahomet n'est pas un homme. Ma : moi (La planète ? Un arbre ? Une étendue ?); home : l'endroit où tous les hommes de l'occident devraient vivre. Le prophète Mahomet indique à tous les gens qui parlent français, anglais... l'endroit où ils devraient vivre. C'est à dire que le prophète Mahomet dit que les hommes ne peuvent pas vivre en Amérique (du sud, du centre et du nord), en France, en Angleterre...... et qu'il fera monter le prix du baril quand le moment sera venu. Le prophète Mahomet serait plutôt un arbre d'où émane la pensée, la loi.

 

 

Les juifs sont prêts à retourner en Égypte. Les juifs ne sont pas des hommes. Les juifs sont des arbres - jus : sève; if : arbre poussant dans tous les endroits du monde, très forts. Ou, pour dire la loi, des arbres victimes d'actes de barbarie, qui ont décidé de faire adopter par l'Assemblée Générale des Nations-Unis en 1948 la Déclaration Universelle, trompés par ces occidentaux caricaturant le prophète Mahomet. Le prophète Mahomet disait aux occidentaux que les arbres avaient été victimes d'actes de barbarie.

Quand ces arbres auront fait adopter la Déclaration Universelle des droits de l'être,  c'est à dire que les Nations-Unis auront supprimé la mention "droits de l'homme" dans leurs textes de loi, les arbres pousseront d’Israël à l’Égypte, emmenant avec eux des oiseaux, des insectes.... et des hommes de toutes les religions ou sauvages. Oui, les arbres pousseront, sous l'effet de la diminution de la population mondiale d'hommes et des femmes.

 

 

Monsieur le président,

J'ai besoin de la protection de l'état français le plus rapidement possible afin de permettre aux pays de l'opep d'augmenter la prix du baril et d'engendrer la décroissance économique permettant à l'homme de retrouver l'équilibre avec la nature :

Vous pourrez me trouver à l'hôtel d’Alfortville; trouver moi un endroit ou je puisse écrire en toute tranquillité; ou envoyez de l'argent sur mon compte personnel afin que je ne me retrouve pas dans la rue au mois de novembre

En comptant sur votre aide, veuillez croire, François Hollande, à mes sentiments les meilleurs.

 

 

Le 29 septembre 2012

 

Monsieur le Président,

Je n'ai toujours pas reçu d'argent pour me protéger de la misère à ce jour. Personne ne paye le loyer de mon hôtel d'Alfortville; encore moins la caisse d'Allocation Familiale, qui fait des difficultés pour m'octroyer l'allocation logement. C'est mon pauvre père, bénéficiaire d'une petite pension, qui a payé les deux loyers et le chèque de caution. Je n'ai quand à moi rien, ou pratiquement rien sur mon compte en banque. Je n'ai que le RSA. Je reverse une partie de ce RSA à mon pauvre père, c'est à dire une somme de deux cent euros par mois environ. Je mange des choses indignes d'un grand écrivain français; d'un grand homme , qui sera un jour affiché dans les encyclopédies, ce qui parait incroyable : je n'ai même pas les moyens de m'installer dans une maison convenable, où je puisse dormir correctement : l'hôtel misérable que j'occupe actuellement ne me permet même pas de récupérer de la fatigue et d'écrire à cent pour cent, ce qui est dramatique : écrivain politique important, mon devoir est de développer mes sujets et de les exposer en intégrité, et non pas de sortir de cet hôtel toujours à moitié fatigué. Oui, dramatique : les conséquences de l'impossibilité, depuis trois mois, de pouvoir écrire dans de bonnes conditions sont dramatiques. Chacune de mes missives, de mes lettres, de mes démonstrations, de mes écritures est insuffisante, réduite. Vous même n’étiez peut être pas encore convaincu de ma situation de détresse en lisant les lettres; Vous même n'avez-vous pas perçu à quel point la puissance de dieu des hommes peut affaiblir un écrivain au service de la nature. La nature qui me protège et à besoin de moi pour les décennies à venir, grâce à des connections particulières, faisant de moi et des animaux les maîtres de la terre. C'est à travers moi que les animaux peuvent juger chacun des grands chefs de ce monde - Nicolas Sarkozy; Barack Obama; vous même, qui pourrez bientôt accomplir des actes de bravoure comme ces deux chefs, et tant d'autres.... -. C'est à travers moi que la nature exprime sa poésie et ses ordres : je devrais donc écrire dans de bonne conditions et ne pas être menacé de mort dans le trimestre à venir, ce qui est loin d'être le cas.

Je vais maintenant écrire petit, pénible, laborieux, pour vous expliquer comment j'ai pu aboutir dans cette situation paradoxale, étant à la fois écrivain politique fondamental, et misérable, incapable de me loger et de me nourrir correctement; les raisons d'abord de l'absence de revenus, après avoir écrit des centaines de pages diffusées sur internet puis dans le monde entier . J'ai demandé il y a deux ans à deux lecteurs privilégiés de mes blogs de diffuser mes textes, de les publier à leur nom. J'ai demandé cela car je ne voulais pas avoir de contact avec le publique. Est-ce un bon choix ? Je l'ignore encore aujourd'hui. Je considérais que le contact avec le public affaiblit un grand écrivain.

Mes deux lecteurs privilégiés ne m'ont pas reverser quelque argent que ce soit sur leurs ventes de livres. J'avais de quoi vivre, le RSA, un tout petit loyer, une maison tranquille, un vélo pour me promener,  un loyer beaucoup cent vingt euros inférieur à celui que je paye actuellement dans cet hôtel. Vous pouvez laisser de l'argent en espèce à l'hotelier) et surtout, je n'étais pas menacer par la puissance de dieu, ne lui ayant encore pas fait de mal à l'époque. Mais ce dieu est maintenant sérieusement menacé. il est capable de me fâcher avec mon père désargenté, et de me faire expulser de l'hôtel. Il est capable de me supprimer le RSA pour une raison ou une autre; voire même de faire prélever une partie du RSA pour payer des huissiers, alors que la loi protège les bénéficiaires du RSA de cela. Il est capable de me faire mourir de faim dans deux mois, au fond du tente, dans un bois de Gironde où j'ai passé de très bon moments cet été. Oui, vraiment : ce dieu est capable de cela. Voila pourquoi je demande la protection de l'état français.

Dès que je bénéficierais de cette protection, les animaux pourront baisser les pensions diverses en France comme le RSA ou l'Allocation Logement.

 

 

 

Cher êtres, individus, personne de la planète,

J'écris cette lettre sans la moindre préparation, la moindre prévision, car la douleur de cliquer sur un bouton de souris pour ouvrir des boite E-Mail afin de recréer tout ce qui a été détruit par la gendarmerie d'internet est pénible, fatiguant. D'autant plus pénible que les nouvelles boites E-Mails et les nouveaux textes, ou plutôt les anciens textes débarrassés des poésies douteuses et des insertions contradictoires vont être censurées à nouveaux, effacées encore une fois par ces mêmes gendarmes (ou renseignement généraux; ou gens douteux qui s'amuse à détruire des boites E-Mail et des blog sans qu'ils soit sous les ordres du président de la République François Hollande; des sortes de Ripoux qui détruisaient mes blogs et mes boites E-Mail bien avant son élection,  et qui n'ont rien à voir avec l'ancien président; des gendarmes mal famés inconnus de messieurs Hollande et Sarkozy, toujours entrain de détruire mes blogs et mes boites E-Mails sans que personne ne puisse les arrêter; un groupe derrière son ordinateur, payés par l'administration française, entrain de menacer la grandeur de la France).

Dans le flux de l'écriture, j'ai parlé des poésies et des insertions de textes dans mes chapitres, . voila quelque chose d'important à dire pour les lecteur. Quand j'écris dans un chapitre qu'il ne faut plus pratiquer l'agriculture à partir d'une certaine date, ce n'est pas pour dire à la fin de ce même chapitre par des allusions bizarres le contraire de ce que j'ai dit au départ; cela est évident ! que des lecteurs aient pu croire cela est bizarre. Et que des lecteurs qui ne se sont pas fait avoir par ces propositions contradictoires à la fin d'un chapitre est normal, animal, vérité, être, individu, personne, homme pas si mal que ça, homme destiné à devenir un animal normal dans quelques milliers d'années.

Nous sommes aujourd'hui au mois d'octobre et je suis entrain de recréer des blog afin de reconstituer des textes qui ont été effacés. Nous sommes aujourd'hui le premier octobre, et je ne suis pas le première, ni le deuxième, ni le troisième, ni le quatrième, ni le cinquième, mais si j'aime écrire sur un clavier numérique : j'ai lu, ou plutôt relu Émile Zola et suis convaincu d'être un des plus nuls écrivains français : Émile Zola qui décrit précisément les hommes et les femmes d'il y a cent cinquante ans et montre qu'aimer l'argent est mauvais pour la normalité et qu'on peut se retrouver très très anormal si on a des ancêtres pareils. Que les appareils dentaires portés par tous les écoliers  depuis dix ans montrent que la mâchoire pousse de travers; les muscles de la mastication se sont atrophiés, les crocs, n'en parlons pas, les dents poussent dans tous les sens; un peu n'importe quoi. Les appareils dentaires portés par les petits anglais et les petits français blonds ou aux cheveux clairs, bourgeois, gros, lent pour courir, mauvais en sport, est un sort que la nature leur à affligé pour montrer ce qu'il ne faut pas faire, deux cent ans environs après qu’Émile Zola ai montré la relation entre l'anormalité et l'argent dans une vingtaine de livres très bien écrits.  Et si des gens doutaient de ce que j'écris ici, ils n'ont qu'a vérifier que les écoliers et les lycéens blancs portent des appareils dentaires très très très souvent, tandis que les écoliers et les collégiens de couleur dans les écoles et les collèges de France qui ne portent pas d'appareils dentaires, pour vérifier.

Ce qui m'a fait comprendre cette anormalité des hommes, c'est des connaissance parcellaires, comme la suivante : les oiseaux n'aime pas l'argent, la vue, l'odorat de l'oiseau ou du chien est beaucoup plus développé que celui de l'homme; parce que l'odorat de l'homme s'est atrophié, évidemment. en réfléchissant dans ma tête d'homme et en observant notre époque peu banale, caractérisée par exemple par ces millions de collégiens et d'écoliers dans le monde occidental portant des appareils dentaires; c'est la relecture du grand écrivain français du dix-neuvième siècle;

Et moi, je suis placé au milieu de ces blancs, comme par hasard, entrain de voir l'incroyable état dans lequel ces hommes, les hommes blancs, les plus anormaux de la planète, se trouvent; des blancs nuls en littérature (comparez Zola à Balzac); nuls en sport..... et songe, en réfléchissant : cela n'est peut-être pas du au hasard...... la planète à peut-être voulu montrer à tous les hommes le mauvais exemple, afin qu'ils retrouvent la normalité.....

 

 

 



Posté par liontigrepuma à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Lettres

Nouveau commentaire