05 octobre 2012

Le mur des lamentation



Le symbole du mur des Lamentation permet de bien se repérer : il permet de comprendre que les hommes ne sont pas fait pour vivre entre des murs : un jour viendra, dans quelques siècle ou quelques milliers d'années, où les hommes auront du poil partout sur le corps comme les animaux, grâce à la sélection naturelle. Cela est difficile à concevoir pour les hommes de l'an 2000; et pourtant, c'est la vérité.

 

Pour l'instant, qu'ils lisent cela :

La Déclaration Universelle des droits de l'être a été adoptée après les actes de barbarie commis par l'homme sur la nature, c'est à dire après des milliers d'années de pratique de l'agriculture. Le peuple juif est le peuple des Arbres. Cela est évident. Le chanteur Israélien Asafa Avidan pourra vous l'affirmer dans sa chanson "I am a tree". L'if est un arbre. Le jus, la sève de la personne arbre a coulé pendant des milliers d'années à cause de la pratique de l'élevage et de l'agriculture.

Ces actes de barbarie doivent cesser le plus rapidement possible.

En offrant une terre au peuple des arbres en Israël, le président américain signifiait son intention de rapatrier tous les hommes de l’Amérique au sud des Pyrénées.





Nous allons faire disparaître l'argent, le chauffage. et réinitier les guerres pour toujours.







Le mur des lamentations.





Les murs se lamentent : vous « n'avez pas besoin d'énergie pour vous chauffer ».

D'ici la fin de ce siècle, tous les hommes auront quitté l'occident.

Les hommes en France, Angleterre, Islande, Canada.... n'ont rien à faire dans ces pays là. Ils les auront quitté bien avant la fin du millénaire, grâce aux guerres civiles, militaires, au froid et la famine -le froid et la famine qui va commencer à faire mourir de nombreux occidentaux à partir de maintenant). Sous la France, en pagne, en Espagne et ailleurs, où l'énergie n'est pas nécessaire à l'homme. (DU : déclaration universelle de la Personne, de l'être, de l'individu pour l'équilibre entre l'homme et la nature pendant des milliards d'années).

La vérité est facile et logique. Il fait trop froid dans les pays froids, et les hommes sont obligés  de se chauffer, alors qu'ils n'ont pas besoin de se chauffer dans les pays du sud, même en hiver - oui, cela peut paraître extraordinaire, mais les hommes n'ont pas besoin de se chauffer  dans les pays du sud, là où ils doivent vivre : ils peuvent rester toute l'année en famille torse nu; se laver dans les rivières, vivre de cueillette... - il fait trop froid au nord des Pyrénées pour nager dans les rivières, alors qu'il ne fait pas trop froid pour nager dans les rivières là où les hommes doivent vivre.... réfléchissez par vous même en étant logique.

 

 

Toutes les forêts équatoriales sont instantanément classées « intouchables », « inhabitables », « inapprochables » : il ne faut pas que les hommes se replient sur les territoires des forêts originelles comme comme l'Amazonie, l'Indonésie...

 

L'homme n'a pas le droit de lever le regard sur une forêt vierge, équatoriale.

Voila une vérité.

 

Autre signification portée par le mur des lamentation de Jérusalem :

L'homme n'est pas fait pour vive enfermé dans des murs.

Cela est incroyable pour les hommes du début du XXIe siècle. Et pourtant, telle est la vérité.

 

 

 

Posté par liontigrepuma à 19:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le mur des lamentation

Nouveau commentaire