07 octobre 2012

Fin des droits de l'homme

La déclaration Universelle des droits de l'homme n'existe plus, et les droits de l'homme non plus. Le président de la France l'a officiellement annoncé le 25 septembre 2012 devant l'ONU.

Il explique que les hommes se sont trompés en 1948 quand ils ont adopté la déclaration Universelle des Droits de l'homme. et bien oui : on ne peut pas défendre des droits d'une espèce. On ne peut pas défendre des droits d'un coupable, d'un destructeur de la planète. On ne peut que lui imposer des devoirs; des devoirs par rapports aux autres espèces de la planète. C'est le sens même de la loi et du préambule ainsi que des différents articles de la Déclaration Universelle : seul le titre : Déclaration Universelle des droits de l'homme était faux : l'homme est un animal, un être, un individu, une personne.

dans le préambule, il est évoqué les actes de barbarie commis pendant des milliers d'années. Les actes de barbarie ont été commis sur les arbres, les forêts défrichées pour pratiquer l'agriculture, les oiseaux qui n'avaient plus d'habitats à cause de la destruction de ces forêts et qui étaient tués par les agriculteurs....... un nombre d'espèces très important victime de l'homme, parce que l'homme n'était pas en équilibre avec la nature à cause de la pratique de l'agriculture et de beaucoup d'autres fautes, conduisant à une populations humaine de sept milliards d'habitants : le commandant Cousteau disait que la population mondiale devait être de 600 millions d'habitants afin que l'homme soit en équilibre avec la nature.

Et, pour retrouver cet équilibre avec la nature, il faut qu'une loi universelle punissent les coupables des actes de barbarie, c'est à dire punissent les hommes, afin que les hommes laissent les forêts repousser et retrouvent un nombre de 600 000 d'habitants pour la planète entière. L'application de la Déclaration Universelle à partir du 25 septembre 2012 permettra cela.

L'article 1 et suivant dit "l'individu", "la personne", et pas l'homme. Vous pouvez aller ces articles de la Déclaration Universelle, et vous étonnez que les hommes n'aient pas réussi avant françois Hollande à dire la vérité.

Voila maintenant retrancscrit ce qu'à dit François Hollande ce jour là :

Monsieur le secrétaire Général (c'est moi, Nicolas Sarkozy)

mesdame et messieurs les représentants de vos états (détachement des hommes dans cette déclaration)

C'est la première fois que je m'adresse à cette tribune , aux nations unis

Je le fais avec émotion, parce que je mesure ce que l'ONU est pour notre monde, et à été pour notre histoire

L'ONU est issue d'une longue histoire

Ces valeurs et ces droits sont encore trop souvent bafoués, dans notre monde

Je viens rappeler à cette tribune des valeurs qui n'appartiennent à aucun peuple; qui ne sont la propriété d'aucun continent, qui ne sont le privilège d'aucune fraction de la population

Je viens parler au nom de valeurs universelles que la France à toujours proclamé (faire la guerre, symbolisé en France par le Général de Gaulles...)

Je viens aussi rappeler à cette tribune des valeurs qui n'appartiennent à aucun peuple, qui ne sont pas propriété d'aucun continent

Je le fais avec responsabilité, car la France est membre permanent du Conseil de Sécurité, et donc a des devoirs (c'est le plus important : déclencher les guerres entre les hommes pour diminuer leur population, en demandant au Conseil de Sécurité d'être chargé de maintenir la guerre, et non plus de maintenir la paix)

et des droits qui sont ceux de tout être, humains (les arbres, qui sont des personnes, des êtres, des individus, sont en colère et parlent à travers François Hollande et moi, le Secrétaire, la vérité, parce que nous sommes tous les deux très souvent entrain de nous promener au milieu des arbres et que nous parvenons à conserver notre indépendance... en espérant que les autres représentants des membres des nations-unis aussi)

: la liberté; la sureté, la résistance, l'oppression, (François Hollande évoquait la semaine précédente le drame des cent mille hectares de forêts qui disparaissaient chaque année en Asie)

surtout que nous affrontons trois grandes menaces, que nous devons regarder en face

La premiere, c'est le menace du fanatisme qui nourrit des violences : nous l'avons encore vu ces derniers jours (le fanatisme est l'agriculture, ou encore la conception de Droits de l'homme qui n'est pas sortie de vos esprits, humains)

La seconde, c'est l'économie mondiale, et qui en plus entretien des inégalités insupportables (considérons que les riches soient les hommes et que les pauvres soient les autres espèces; supposons qu'il faille, dans toutes les religions, respecter la loi du Coran qui exige que l'on donne son argent aux pauvres quand on en a; et sachez que l'argent est anormal, et doit disparaitre : c'est ainsi que les arbres repousseront et que l'homme se rééquilibrera)

La troisième menace, c'est le dérèglement du climat qui met en menace la survie de la planète ( humains, biffez cette phrase : le président Français à parlé, et a dit : "seconde menace" au lieu de deuxième; et changer l'appellation : seconde guerre mondiale pour dire : "deuxième guerre mondiale")

C'est donc la mission des nations Unis que de relever ces défis, et de trouver ensemble les réponses justes et fortes;

Justes car sans la justice, la force est aveugle (les hommes n'avaient pas compris la Déclaration Universelle et on écrit "droit de l'homme" au lieu de " droits de la personne)

fortes, parce que, sans la force, la justice est impuissante...

 

 

artdelaguerre

 

La Déclaration Universelle.

Elle ne concerne pas les droits de l'homme, contrairement à une idée répandue, mais les droits de l'individu.

  • L'individu, la personne, l'être n'est pas seulement un homme, mais tout individu, toute personne, tout être : homme, chimpanzé, moineau, mésange, geai, chêne, pommier, baobab....  Les droits de l'homme n'existent pas : seule existe la déclaration universelle des droits de l'individu ( l'homme est un animal).

Posté par liontigrepuma à 13:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Fin des droits de l'homme

Nouveau commentaire